La bibliothèque de Samuel Schwarz

Pendant 30 années Samuel Schwarz a constitué une bibliothèque de première importance au Portugal, qui contenait des incunables, des bibles portugaises rares, des grammaires et livres talmudiques, des œuvres sur l'inquisition, des œuvres sur le judaïsme et l'antisémitisme, etc. 

Il manifeste l'intention de la vendre à l'Etat.

En 1947 ( 10 Janvier 47) le Président de la Commission d'Organisation du Musée Luso Hébraïque de Tomar, Monsieur Joao Pereira Dias, écrit au Directeur Général des Beaux Arts et l'invite à considérer l'achat de la bibliothèque par l'Etat. 


Le Directeur Général des Beaux Arts diligente une enquête et demande un rapport que voici.




Image d’une page du  Salterio de Agostini Giustiniani:

salterio agostini giustiniani 1516


Le 14 Janvier 1948, Joao Pereira Dias écrit à nouveau au Directeur Général des Beaux Arts, et suggère que l'on procède à l'évaluation de la Bibliothèque.



Le rapport d'évaluation est préparé le 17 Avril 1948

Au moment du décès de Samuel Schwarz, en 1953,  le Directeur Général des Beaux Arts propose un prix de 80000 escudos qui est accepté para Clara Schwarz da Silva, fille de Samuel Schwarz.



Clara Schwarz ayant accépté de vendre la bibliotheque, on lui demande de déposer les livres à l'Archive Historique du Ministère de l'Economie, Rue de Santa Marta à Lisbonne.


Il y a des livres en latin, portugais, hébreu, chinois, arabe, russe, français, etc dont  certains sont du 16iéme siècle . Voici quelques photos de ces livres:









Pendant leur long séjour de quelques 30 ans, dans les couloirs du Ministère de l’Economie, nombreux de ces livres ont été “ empruntés" et sont aujourd'hui disparus. En 1986 la bibliothèque ou ce qu’il en reste, a été transférée vers la Universidade Nova de Lisboa et rentre dans la Bibliothèque de l'Institut d'Histoire Ancienne et Juive. Il a fallu attendre à nouveau presque 30 ans pour que la bibliothèque de Samuel Schwarz soit prise au sérieux grâce aux efforts du Prof. Francisco Caramelo et de son équipe. Un effort considérable fut ainsi entrepris pour préserver les  quelques 700 livres d’une bibliothèque qui a l’origine comptait quelques 10000 livres. Les exemplaires les plus intéressants ont été numérisés et sont disponibles en ligne. 

Voir Biblioteca  da FCSH:   http://bibliotecasamuelschwarz.fcsh.unl.pt 

L’équipe du Professeur Caramelo a par ailleurs entrepris d'organiser une exposition ou la vie et l’oeuvre de Samuel Schwarz ont été dignement honorées. L’exposition se déroule à l’Assemblée de la République du Portugal du 18 Avril 2018 au 22 Mai 2018.  Voici quelques photos de l’événement:

30261884 1946103122081246 1312896907395203072 o
30727064 1946103238747901 705154246122668032 o
30707813 1946103085414583 1913527523732357120 o
30708894 1946102445414647 5369018293220802560 o
30728316 1946102782081280 1805187136899514368 o
30739960 1946103372081221 7675646637204570112 o
30710050 1946102288747996 7363679681909882880 o
30740844 1946103445414547 6476908062161502208 o
30710427 1946103288747896 6803035434436788224 o
30743008 1946102165414675 6509965626574897152 o
30713669 1946103348747890 6222661086458413056 o
30713832 1946102588747966 3894899261405396992 o
30743970 1946102748747950 9018278251730042880 o




Il est intéressant d’établir un parallèle concernant le sort reservé aux bibliothèques de Samuel Schwarz et de son père Isucher Szwarc. Ceux que cela intéresse peuvent lire cet article “Les bibliothèques de Isucher et Samuel Schwarz”.




a© Joao Schwarz Da Silva 2017