Les Amants de Sion

Dans les années 1880, suite à des pogroms antijuifs dans toute l’Europe orientale et en réponse aux  Lois de Mai de 1882 la fibre communautaire de certains Juifs se réveille et engendre la naissance d'un mouvement populaire, organisé autour de l'idée du « retour vers Sion ». Le but commun se fonde sur l'idée qu'il n'existe pas de salut pour les dans leurs pays d'exil, et que la solution réside dans le « retour vers Sion ».  Ce mouvement qui prend le nom des « Amants de Sion » (Hovevei Zion), voit officiellement le jour en 1884 suite à un congrès qui a eu lieu à Katowice (alors en Allemagne). Les Amants de Sion sont  le premier mouvement populaire de grande envergure à développer et mettre en application les idéaux sionistes.

Pour prétendre a une reconnaissance formelle de la part des autorités Russes, la branche Russe des Amants de Sion fait la démarche, au début des années 1890, de s’enregistrer comme une œuvre de charité, qui est approuvée par le gouvernement Russe en tant que «Association pour l'aide aux agriculteurs et artisans juifs en Syrie et en Palestine« .

Le conseil central de l’Association est désigné comme « le Comité Odessa ». Avec l'arrivée de Herzl et la création de l’Organisation Sioniste Mondiale la grande majorité des associations des Amants de Sion et de leurs adhérents rejoignent le mouvement sioniste, poursuivant en son sein leur activisme.

En 1897, avant le Premier Congès Sioniste "le Comité d'Odessa" comptait plus de 4.000 membres et avait pour mission première les aspects pratiques de l'établissement de fermes agricoles.

a© Joao Da Silva 2017