La mutinerie du Potemkine (Juin 1905)

La crise économique avait durement frappé la population russe entre 1901 et 1903. Dans un contexte de crise mondiale, les faillites industrielles étaient de plus en plus nombreuses, tout comme les famines dans les campagnes à cause des mauvaises récoltes.

La défaite de la Russie dans la guerre face au Japon (1904 et 1905) avait porté un coup au prestige du gouvernement et du tsar. Nicolas II avait espéré détourner l'attention de l'opinion publique des problèmes intérieurs, grâce à une guerre “facile" contre les japonais. La population avait d'abord été tout à fait indifférente à cette guerre lointaine, avant d'y être complètement opposée quand les levées de troupes se firent de plus en plus nombreuses, que les impôts pour financer le conflit augmentèrent et que les nouvelles de défaites successives arrivèrent.

La discipline de la marine tsariste était sévère et le moral bas à la suite des défaites humiliantes de la guerre russo-japonaise.

En 1905, le Comité central de l'organisation social-démocrate de la flotte de la Mer Noire entreprit des préparatifs pour un soulèvement général simultané sur l'ensemble des navires de la flotte russe. Alors que le Potemkine était en croisière pour des exercices de tir, une mutinerie éclata de façon spontanée, mais prématurée par rapport aux plans des révolutionnaires. La révolte fut déclenchée par le second du cuirassé, qui aurait menacé de représailles une partie de l'équipage qui refusait de manger de la viande avariée: il aurait fait masser les mutins sur le pont avant, des fusiliers marins les tenant en joue.

Screen Shot 2013-12-30 at 16.28.04

Affiche soviétique du film Le Cuirassé Potemkine

L'équipage en aurait conclu qu'on se préparait à passer les mutins par les armes, et se serait interposé, suppliant les fusiliers de ne pas tirer. C'est la version qui est présentée dans le film « Le cuirassé Potemkin ». La scène la plus célèbre du film est le massacre de civils sur les marches de l’escalier monumental d’Odessa (aussi connu comme l’Escalier Potemkine). 

escalier odessa 2
Potemkine 1
Potemkine 2
Vue du port de Odessa

Vue du port de Odessa du haut des escaliers

Dans cette scène, les soldats tsaristes dans leurs tuniques d'été blanches semblent descendre l'escalier sans fin d’un pas rythmé comme des machines et tirant sur la foule. Un détachement de Cosaques à cheval charge la foule en bas des escaliers.

Ce qui s'est en fait réellement passé reste peu clair, et a été estompé par la légende propagée par le film d'Eisenstein.

La révolte éclata et les mutins tuèrent un certain nombre de leurs officiers et le médecin qui avait certifié la viande comme propre à la consommation. Les officiers survivants furent mis aux arrêts.

Dans la soirée du 15 Juin, le cuirassé mutiné revint à Odessa en arborant le drapeau rouge. Odessa était déjà sous le coup d'une grève générale et d'émeutes sporadiques, que l'arrivée du cuirassé attisa. Les représentants de la «commission de contact» des partis sociaux-démocrates ne parvinrent pas à convaincre l'équipage du cuirassé de débarquer des détachements armés et d'aider les ouvriers à se procurer des armes et à combattre. Tant les ouvriers que les marins étaient divisés.

Le 16 juin, eu lieu une manifestation à caractère politique. La cavalerie à pied tira sur les manifestants massés sur l'escalier Richelieu, qui relie le centre-ville au port. 

Screen Shot 2014-01-01 at 13.33.02

En représailles, le Potemkine tira deux obus sur le quartier de la ville où se trouvait le quartier général des forces tsaristes, tuant un civil et causant peu de dégâts.

L'armée impériale envoya des renforts à Odessa pour réprimer la révolte, et deux escadrons de la flotte de la mer Noire devaient couler le Potemkine. Ils se rassemblèrent le 17 juin. Le Potemkine, tint tête à la flotte, les équipages des deux escadrons refusant d'ouvrir le feu. L'un des cuirassés, rejoignit même les insurgés.

Au soir du 18 juin, le cuirassé, rallia Constança, en Roumanie, pour se réaprovisioner  en  charbon et en vivres. Le 20 juin, la Commission du navire envoya des appels solennels «à tout le monde civilisé» et «à toutes les puissances européennes», et proclama la résolution de l'équipage à combattre le régime tsariste.

Le 25, le Potemkine se rendit aux autorités roumaines. Certains des marins retournèrent en Russie, où ils furent arrêtés et jugés. L'essentiel de l'équipage rentra en Russie après la Révolution de Février 1917. 

Lénine écrivit que la mutinerie du Potemkine avait une importance cruciale, en ceci qu'elle était la première tentative de créer l'embryon d'une armée révolutionnaire, tout particulièrement alors qu'une bonne partie de l'armée tsariste se rangeait aux côtés des révolutionnaires.

Screen Shot 2013-12-30 at 16.29.39

Voici ce que publiait la Revue Universelle en 1905.  Voir le Petit Parisien  du 30 Juin 1905. Voir aussi ces deux articles (un et deux)

a© Joao Da Silva 2016