Le Pilote Chansel

Son premier vol civil,  il le fit le 4 Février 1930 sur un Breguet 14 immatriculé AFAT sur un vol d’entrainement. Les vols suivants l’emmenèrent sur des Laté 25 immatriculés AIUR, AIUL, AIUN, AIUI, AIUL, du 6 au 10 Février 1930,  de:

1.Toulouse à Barcelone en 2:00h

2.Barcelone à Alicante en 2:30h

3.Alicante à Tanger en 3:00h

4.Tanger à Rabat en 1:00h

5.Rabat à Casa en 0:30h

6.Casa à Rabat en 0:35h

7.Rabat à Tanger en 1:05h

8.Tanger à Alicante en 3:10h

9.Alicante à Barcelone en 3:00h

10. Barcelone à Toulouse en 3:40

Laté 25  

Laté 26

Ce parcours il le fit régulièrement sur des Laté 26 ou Laté 28. A l’occasion il vola sur un Potez 36 et sur un Moth 34.

 Laté 28

Potez 36  

Moth 34

Le 8 Septembre 1934 il se trouve en Amérique Latine ou sur un Laté 26 et Laté 28  il fit le parcours Rio de Janeiro, Victoria, Caravelas, Bahia, Maceió, Recife et Natal en 17:50. Ce parcours il le répéta jusqu’au 11 Janvier 1935.

De retour sur le parcours Nord Africain il vola sur des Breg 2, Fokker, Wibault et Breg 1.


Wibault

Le 2 Décembre 1935 il traverse l’atlantique de Dakar à Natal sur le Santos Dumont (comme passager). Le vol prenait 16:00h.

Santos Dumont

Potez 62

Sur le parcours Buenos Aires - Santiago du Chili il pilote un Potez 62 sur un trajet qui dure 6:40h. A noter que Buenos Aires Rio se faisait en 11:00h et Rio Natal en 11:30h. Lorsque effectué en vol de nuit il fallait parfois ajouter 4:00h a la durée du parcours.

A partir du 11 avril 39, il commence à faire le parcours Dakar – Natal ( la traversée durait de 13:00h à 17:00h) sur un Farman immatriculé AOXF.

Farman 221

Il vole sur un Dewoitine 338 immatriculé AQBE (Ville de Paris) sur le parcours Dakar Casablanca ( 10:00h de vol en général) en de Septembre 1939 à Février 1941. Il a aussi piloté un Lockheed 18-07 immatriculé ARTL sur les lignes Dakar Alger, Bamako, Kayes.

Dewoitine 338

Lockheed Lodestar

Il vole aussi sur Caudron C.444 Goéland sur le parcours Casa Agadir, Tindouf, Atar.

Caudron C.444 Goéland

En Novembre 1942 et comme suite au débarquement allié en Afrique du Nord, les allemands franchirent la ligne de démarcation. Toutes les liaisons vers l’Afrique sont suspendues, et Air France continue ses activités en Afrique du nord et en Afrique noire sous l’autorité de sa direction locale basée à Alger.

Chansel effectue quelques vols en France (sur le parcours Toulouse, Tarbes, Bergerac, Blagnac, Montpellier sur un Morane 406 et sur un Dewoitine 520) du 5 Mars au 12 Mars 1943, pour reprendre ses activités de pilote le 5 Avril 1945.

Morane 406                                             Dewoitine 520

Du 5 Avril 1945 jusqu’au 15 Novembre 1945 il effectue des vols internes en France, avec comme seule destination hors hexagone, Alger. A partir de cette date il vole plus fréquemment en dehors de l’hexagone, vers Casa, Tunis, Oran, Agadir. Son premier Paris-Londres est effectué le 26 Mars 1946 sur un Junker 52 immatriculé BANB.

Junker 52

Il effectue des vols  sur des Bloch 220 (immatriculé AOHE sur le parcours Paris-Zurich-Paris) et sur des DC3 (immatriculé BAOE sur le même parcours).

Bloch 220

DC 3

Il vole ensuite (été 1946) sur un Bloch 161 (plus connu comme le SE 161 Languedoc) sur le parcours Paris-Alger.

Bloch 161

A partir du début 1947 il vole sur des destinations telles que Tripoli, Le Caire, Louxor, Nairobi, Dar Es Salam, Khartoum, Beyrouth, Bagdad, Téhéran,  sur un DC3 et sur un Bloch 161. A la fin 1947 il aura accompli au total 10494 heures de vol.

Le 29 Janvier 1948 il passe sur DC4 sur des parcours nord africains. Il effectue son premier vol sur Lisbonne à partir de Casablanca  le 17 Février 1948 sur un DC4 immatriculé BBDH.

DC 4

Il vole sur un Lockheed 49 (Constellation immatriculé BAZB) le 22 Avril 1948 sur un parcours qui l’amène de Paris à Rome, Tunis, Caire, Khartoum, Nairobi, Dar Es Salam, et retour.

Lockheed 49

Le 2 Juin 1948 il se trouve à Nairobi. Il revient à Paris le 4 Juin et y reste jusqu’au 15 Juin ayant eu largement le temps de contempler sa fille Elisabeth née le 2 Juin 1948.

Entretemps il pilote des DC4/C54 Skymaster  sur des parcours allant jusqu’a Alger et Tunis. Le 23 Novembre 1949 il atteint 12543 heures de vol dont 2095 de nuit. Il atteint Saigon le 1er Mars 1950, au départ de Paris en passant par Tunis, Caire, Bahreïn, Karachi et Calcutta.

Son dernier vol eut lieu le 3 Février 1951. A bord d’un DC4 immatriculé BBDO, il quitta Brazzaville, alla à Pointe Noire et de la à Douala. D’après le rapport officiel : « L’avion a atterri à Douala à 12:00 et après le ravitaillement a décollé à 14:08. Le plan de vol indiquait que le pilote avait l'intention de prendre la route du sud de Niamey, en évitant les terrains élevés, avec une altitude en route de 8500 pieds. Environ quatre minutes après le décollage, l’avion fit un virage serré en direction du Nord Nord-ouest, sur une route droite vers Niamey en passant par  le mont Cameroun (britannique). L’avion a peut-être dérivé vers une plus grande hauteur jusqu'à ce qu'il se dirige vers le mont Cameroun (altitude: 13.354 pieds). L'équipage avait le soleil en face. Vu à travers le brouillard le mont Cameroun était probablement partiellement voilé ou à peine visible. Le pilote qui a  probablement vu la montagne trop tard pour pouvoir lui échapper  a immédiatement effectué un virage serré à gauche, mais l'avion a percuté le terrain avec l'aile gauche. L'avion a ensuite touché la montagne à une altitude d'environ 8500 pieds. 29 personnes dont 23 passagers et  six membres de l’équipage  y ont perdu leur vie. »

a© Joao Da Silva 2017