Jean Roger Chansel



Scan 111650003.jpg



Né le 25 Octobre 1905 à Paris au Boulevard de Port Royal 123 (Hôpital Cochin). Ses parents étaient Jean Marie Chansel (30 ans) et Marie Huard (22 ans) qui habitaient Rue Briquet 4, à Paris.  Après des études à l’école professionnelle Diderot et au Conservatoire des Arts et des Métiers, il s’engage dans l’aviation et passe son brevet de pilote  militaire (No. 20.373) le 10 Septembre 1924. Il sert au 37ème Régiment d’Aviation de 1924 et participe à la guerre du Maroc, ce qui lui vaut la Médaille Coloniale avec agrafe de Vermeil en 1925; en 1926, la Croix de Guerre T.O.E avec Etoile de Bronze.

Voir ce texte sur l’aéronautique militaire dans la guerre du Rif. Et voici un article sur la puissance aérienne dans la guerre du Rif.

Jean Chansel devant son avion
Jean Chansel en 1938


En 1930 ils sont 136 les pilotes de ligne travaillant pour les cinq grandes compagnies françaises (L’Intransigeant Novembre 1930):

intransigeant novembre 1930 1
intransigeant novembre 1930 2



Mais comment était l’aéropostale (lignes Latécoère) en 1926? Voici un rapport paru en 1927 dans le Bulletin mensuel du comité de l’afrique française.

Bulletin mensuel comite afrique francaise janvier 1927 1
Bulletin mensuel comite afrique francaise janvier 1927 2
Bulletin mensuel comite afrique francaise janvier 1927 3
Bulletin mensuel comite afrique francaise janvier 1927 4


Engagé par la Cie Générale Aéropostale, Jean Roger Chansel effectue son premier courrier sur  Toulouse/Barcelone le 6 Février 1930.

affiche aeropostale 2





Voici la même carte des trajets de l’Aeropostale cette fois-ci en Français, avec une indication de la durée des voyages:

aeropostalemap
etapes aeropostale 2


Il vole ensuite sur Toulouse/Casablanca, puis sur Casablanca/Dakar. Voici le parcours des avions de l’aéropostale:

parcours aeropostale


En 1931 il occupe  les fonctions de Chef d’Aéroplace à Cap Juby.  Plus loin en route vers Dakar la prochaine étape est Villa Cisneros.

Villa Cisneros


villa cisneros
villa cisneros avion
Aeroport vila cisneros




Le 26 Février 1934, alors que Chansel se trouve à Juby, le courrier allant vers Dakar, un Latécoère 28, immatriculé F-AJPA, tombe en panne, de nuit, aux environs du Cap Bojador, en pleine zone dissidente, et du fait de la nature du terrain, est gravement avarié à l’atterrissage. 

                   Mar salgado

Screen shot 2012-11-15 at 17.26.48

Ó mar salgado, quanto do teu sal são lágrimas de Portugal! 

Por te cruzarmos, quantas mães choraram,

Quantos filhos em vão resaram!

Quantas noivas ficaram por casar para que fosses nosso, ó mar!

Valeu a pena? Tudo vale a pena se a alma não é pequena.

Quem quere passar além do Bojador tem que passar além da dor.

Deus ao mar o perigo e o abysmo deu, mas nelle é que espelhou o céu.

            Fernando Pessoa 


Le pilote Gorret, le radionavigant Marret, le mécanicien Reig et le passager, le pilote Bourgat sont grièvement blesses et le mécanicien Reig succombe à ses blessures.

Au jour, Chansel, accompagné du radio Matti, décolle de Juby, retrouve l’avion accidenté et malgré l’état du terrain réussît à atterrir à proximité, et ayant embarqué les blessés dans le coffre arrière du Latécoère 26 les ramènent à Juby, ou ils seront soignés et sauvés.

L`histoire est racontée dans un livre (1936) de Jacques Mortane “La Belle vie des pilotes de ligne” 

capa La Belle vie


et dans un article du journal Excelsior :

article du Excelsior page 1:3
article du Excelsior page 2:3
article du Excelsior page 3:3


Mais Chansel qui n’avait pu, faute de place suffisante dans l’avion, ramener le corps du mécanicien Jean Reig, redécolle à nouveau et, dans des conditions devenues dangereuses, car les pillards Maures ont déjà déshabillé Reig pour prendre ses vêtements, et après avoir éventré les sacs de courrier, se sont éloignés, ce qui permet a Chansel, aidé par le radio Matti d’embarquer le corps du mécanicien Reig et de le ramener à Juby afin de lui donner une sépulture décente.

Un autre auteur, Pierre Viré, publie cette histoire dans un livre intitulé “TVB -Les Batailles Quotidiennes des Routes de l’Air” en 1937 chez Gallimard. Voici la couverture du livre:

TVB vire

Le livre est prefaçé par Jean Mermoz:

preface TVB mermoz

Et voici le chapitre du livre ou l’on raconte cette aventure.


D’autres articles du même journaliste Jacques Mortane sont publiés dans le journal Excelsior. Les voici:

conquerants de l'air
drames du rio del oro
Recordman de la malchance 1
recordman de la malchance 2
tragedies en Mediterrannee
de l'atlantique a la foret vierge 1
de l'Atlantique a la foret vierge 2
mecaniciens et acrobates
ceux qu'on appelle les milionaires
du cote des passagers 1
du cote des passagers 2
piloites etrangers
souvenirs de l'arc en ciel

Voici un article paru en 1934:

Vie Litteraire article sue aviation Jean Wilmes 1934 1
Vie Litteraire article sue aviation Jean Wilmes 1934 2
la ligne Amerique du sud Megret 1939 1
la ligne Amerique du sud Megret 1939 2


Pour mieux connaitre l’épopée de l’Aeropostale, rien de mieux que le livre “ La Ligne” de Jean Gerard Fleury (publié en 1939), prix du journalisme Albert-Londres. Avant d’etre publié sous forme de livre le texte de Fleury fut publié dans le journal Gringoire entre le 24 Juin et le 17 Novembre 1938.

livre de Fleury sur la ligne


Lors de la publication de ce livre Joseph Kessel publie le 7 Juin 1939 dans le journal Paris-Soir, cet article:

Article de Kessel 7 juin 1939 1
Article de Kessel 7 juin 1939 2
Article de Kessel 7 juin 1939 3


En 1934, Chansel a eu l’ocasion de démontrer sa bravoure.

Cet acte courageux de Chansel,  dicté par une haute conception du devoir et par la camaraderie, lui valut les vives félicitations d’Edouard Serre, Directeur du Réseau à Toulouse, ainsi que du General Denain, Ministre de l’Aviation.

Jean Chansel qui avait reçu en 1930 une haute distinction du Gouvernement Espagnol, la médaille de la Paix au Maroc, devait être nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 1937.

Legion honneur chansel
legion d'honneur chansel



Affecté ensuite au Réseau d’Air France en Amérique du Sud, il effectua de 1934 à 1939 le service régulier entre Natal au Brésil et Santiago du Chili, via Rio de Janeiro, Montevideo et Buenos Aires, trajet comprenant la traversée de la Cordillère des Andes.

A Rio il épouse Simone Lacornerie le 20 Juillet 1938.


Il effectua entre le 11 Avril et le 10 Juillet 1939, 14 traversées de l’Atlantique Sud entre Dakar et Natal, puis servi au Groupe Aérien de Transport de 1940 a 1942, et après avoir effectué des courriers dans la Métropole en 1943, il refusa de convoyer des avions pour les allemands et donna sa démission. Réintégré à Air-France après la Libération, il poursuit sa carrière de pilote.

Le 4 Juillet 1940 il est démobilisé:


Il est convoqué au travail obligatoire:

Le 17 Mars 1943 il demande sa démission de la compagnie Air France:

Il est réintégré chez Air France le 1 Avril 1945

En 1948 pour le Vingtième anniversaire de la ligne France- Amérique du Sud

hommage a mermoz au camp de cazes


camp de Cazes Casablanca
Screen shot 2012-11-15 at 16.32.58



Il trouve la mort le 3 Février 1951 sur le mont Cameroun en Afrique.

assemblee nationale 16 fevrier 1951
compte rendus assemblee nationale


Jean Chansel qui avait accompli 13800 heures de vol a laissé le souvenir d’un pilote courageux, dont les qualités humaines lui avaient valu l’amicale estime de tous ceux qui l’ont connu.

En Janvier 1952 parait dans le journal Ce Soir un article qui relate le métier des navigants d’Air France. Le voici:

premiere page le soir
deuxieme page du soir


Deux sous-articles méritent qu'on les rendent plus visibles:

des catastrophes dont on ne parle pas
que deviennent les veuves



Avec des copains Pilotes

Jean Chansel et deux collegues


Acte de Naissance, Mariage et Décés

Dans son cockpit

Jean Chansel dans la cabine de pilotyage


Quelques pages de son carnet de vol

Fevrier 1930 (Espagne et Maroc)

carnet de vol fevrier 1930

Juillet 1933  (arrivée à Dakar)

carnet de vol juillet 33

Septembre 1934 (vols en Amérique Latine)

carnet de vol septembre 34

Decembre 1935 (traversée Dakar - Natal) à bord du Santos Dumont comme passager. 

carnet de vol decembre 35

Avril 1939 (premier vol comme pilote sur la ligne Dakar-Natal)

carnet de vol avril 39

Vols de plus de 2000 km en 1949

voyages de plus de 2000 km

Dernier vol le 3 Fevrier 1951

carnet de vol dernier vol 3 fevrier 51
carnet de vol dernier vol 3 fevrier 51 partie 2


Quelques registres des mouvements des ports aériens:

mouvement des ports aeriens 1
mouvement des ports aeriens 2
mouvement des ports aeriens 3
mouvement des ports aeriens 4





arztea© Joao Schwarz Da Silva 2020